God of Music : Chapitre 04

Bien le bonjour, au menu un chapitre de God of Music. À la prochaine !

Trad : Shiki

Chapitre 04 : Dix ans dans le passé

 

Il n’y avait pas vraiment de code vestimentaire pour son travail, mais c’était risible d’aller en habits décontracter le premier jour…

Kang Yoon se regardait dans le miroir, il avait mis un costume qui lui allait parfaitement.

« Ça fait bizarre ? »

« Non, pas du tout. Mon frère est le meilleur. »

Hee Yoon fit un pouce vers le haut, elle avait l’air ravie. Les larges épaules et les longues jambes de celui-ci étaient mises en valeur dans ce costume.

« Je pars en premier. Fais attention quand tu vas à l’école. Aujourd’hui c’est ton jour de dialyse n’est-ce pas ? N’oublie pas. »

« Ouais. Oppa, fais de ton mieux ! »

Cela lui prit un certain, lui qui vivait dans un quartier pauvre du côté nord du fleuve, pour aller dans la rue la plus connue de Séoul. Devoir prendre le bus et le train, ce n’était pas chose aisée de se rendre au travail.

Utilisant la carte temporaire qu’on lui avait donnée, il entra dans la compagnie et se dirigea vers le bureau du président.

« Bienvenue. Je vous attendais. »

« Bonjour, monsieur. »

Le Président Woo Jin Moon l’accueillit chaleureusement. En buvant le thé amené par sa secrétaire, il commença à parler.

« Donc aujourd’hui c’est votre premier jour. Joo Ah sera là l’après-midi, donc n’hésitez pas et faite un tour de la compagnie. »

« D’accord. »

« Je n’interviens jamais lorsque je donne une tâche à quelqu’un. Par contre, si les résultats sont mauvais… »

Il fit comme s’il se tranchait la gorge.

« Ahah. Bien sûr, ce n’est pas comme si j’allais vous tuer pour vrai, donc ne vous inquiétez pas. »

« Je vais faire de mon mieux. »

En le regardant lui, qui riait sans retenue, il cerna la personnalité de celui-ci.

‘Il n’intervient pas quand il donne une tâche à quelqu’un. Mais, si les résultats ne le satisfont pas, il y a aura des conséquences sévères. D’un autre côté, une récompense découlera d’un bon résultat. C’est le secret de la survie du Président Woo Jin Moon dans cette industrie.’

Il a toujours des gens capables à ses côtés. Ils n’ont jamais eu l’envie d’aller voir ailleurs parce qu’ils reçoivent ce qu’ils méritent. Kang Yoon trouva qu’il devrait apprendre de cela. La pause thé prit fin et il fut amené à son bureau par la secrétaire. Son bureau était au 5e étage.

« C’est ici. »

À l’endroit où le secrétaire ouvrit la porte, il y avait une étiquette où on pouvait apercevoir ‘Chef d’équipe de planification et de gestion, Lee Kang Yoon’. Il avait vraiment son propre bureau. Il était satisfait de tout, de l’élégante table, des livres dans la bibliothèque, de la télévision, de l’ordinateur, bref de tout ce qu’il y avait dans cette pièce.

« Vous pouvez faire vous promener jusqu’à l’heure du dîner. Je vous contacterai lorsque Madame Joo Ah sera là. »

La secrétaire retourna au bureau du président. Pour passer le temps, il regarda les alentours de son bureau. Des programmes dans l’ordinateur aux composants de l’album, il trouva les vidéos de la salle d’entrainement, et même la nourriture. Il ne manquait rien. Il pouvait sentir qu’il était vraiment le chef d’équipe de planification et de gestion de MG Entertainment.

En regardant un peu sur son ordinateur, il ouvrit une vidéo où les stagiaires s’entrainaient. La vidéo, qui était prise par des caméras de vidéosurveillance, montrait ceux-ci participant à diverses formations, comme la dance et le chant. En voyant ces scènes, Kang Yoon devint curieux.

‘Devrais-je jeter un œil ?’

Il était dit ‘qu’il faut battre le fer tant qu’il est chaud’, donc il alla directement dans la salle d’entrainement. C’était une salle de cour au 3e étage où se déroulait une formation vocale. Il ouvrit la porte et entra. Il vu qu’il y avait beaucoup de jeunes, de l’adolescence à la fin de l’adolescence, qui était en train d’écoutés le cours.

« Min Sung. Je trouve que tu manques un peu de force abdominale dans cette partie. Détends-toi un peu. »

« The reason why you can’t help but leave me— »

Un stagiaire tendait ses muscles abdominaux en chantant, cependant…

‘Hein ? Cette fois c’est gris.’

Du stagiaire, un gris terne était émané. La couleur plate lui fit plisser les sourcils. C’était une couleur en laquelle il n’avait pas un bon ressenti.

« Han Min Sung ! Ce n’est pas bon. Tu es trop tendu. Encore ! »

« The reason why you can’t help but leave me— »

La lumière sortait encore du garçon. Cependant, elle était toujours grise. Toutefois, ce n’était pas aussi terne que la fois précédente.

« Min Sung, c’est déjà mieux. Encore ! »

« The reason why you can’t help but leave me— »

La lumière grise devint de plus en plus mince. Kang Yoon était curieux de ce phénomène. La lumière gris terne devint finalement blanche.

« Bien ! Juste comme ça. Passons à la partie suivante. »

« I love you but— »

Peut-être qu’il a saisi la chose, la lumière blanche émanée par le stagiaire remplissait de plus en plus les environs. Quand la lumière était blanche, un bon son ressortait. Le son, qui remplissait la pièce, avait l’air bon.

« Okay. Prenons une petite pause. »

Quand ils prirent leur pause, il quitta la pièce. Cette capacité de voir la lumière, il semblait l’avoir comprise.

‘Un bon chant répand de la lumière blanche. On pourrait donc supposer que la lumière gris terne sort quand le chant n’est pas bon, voire même horrible. Lorsque la lumière se propage aux autres, ceux-ci seront affectés et réagiront. En fin de compte, quel genre de lumière est produit, ou quelle influence donne-t-elle aux autres ? – J’ai besoin de découvrir cela. »

Voir l’effet du chant est une incroyable capacité. Un bon et puissant chant a des différences.

‘Ah… Cher Dieu…’

Kang Yoon, pour la première fois de sa vie, chercha Dieu et le remercia. Il n’avait jamais tenté de trouver dans son désespoir, mais maintenant qu’il avait reçu la chose dont il avait le plus besoin, il chercha automatiquement Dieu.

Dans sa nouvelle vie, il lui avait donné ce qui lui serait le plus utile.

*Driiing–* *Driiing–*

À ce moment-là, son téléphone sonna.

« Oui. J’arrive sous peu. »

Kang Yoon alla au bureau du président après qu’on l’ait demandé puisque Joo Ah était arrivée.

.

.

.

Joo Ah du haut de ses 19 ans était une chanteuse de petite taille, elle ne dépassait pas les 1m60, mais elle avait de longues jambes et une taille fine. Bref, une bonne proportion corporelle. C’était le résultat d’un entretien quotidien dans sa vie de tous les jours. Elle, qui cachait son côté infantile avec du maquillage, regardait suspicieusement en direction de Kang Yoon.

« C’est lui mon producteur ? »

« Heureux de te rencontrer. Mon nom est Lee Kang Yoon. »

« … »

Joo Ah avait Kang Yoon pour la première fois, mais elle ne cacha pas ses doutes. Elle le scanna de haut en bas et puis elle regarda à nouveau le président.

« Président. Je ne peux pas continuer simplement avec Ji Wan oppa ? »

« Joo Ah. »

« Vous me connaissez. Si je le fais avec une nouvelle personne, cela prend beaucoup de temps. Tu as dit que cet album irait au Japon. C’est un album essentiel, mais si je dois m’associer avec une nouvelle personne, combien de temps cela prendra-t-il ? De plus le résultat est incertain. »

C’était la déclaration du je-ne-peux-pas-le-faire-avec-cette-personne de Joo Ah. Toutefois, le président Won Jin Moon a secoué la tête.

« Joo Ah, on a décidé de cela après y avoir bien réfléchi. On a choisi la personne dont nous croyons qu’il est le plus adapté pour cet album, donc… »

« Président. Vous savez que je n’ai jamais été contre votre avis dans le passé ? Mais je ne vous comprends pas cette fois. Vous me dites de travailler avec un nouveau, un inconnu. Est-ce que j’ai fait quelque chose de mal ? »

Joo Ah ne comprenait vraiment pas. L’album qui allait imprimer au Japon allait décider de son existence en tant que chanteuse. Mais travailler avec un débutant inconnu… Elle avait été chanteuse pendant cinq ans, et maintenant on pouvait la considérer comme l’une des meilleures, donc elle ne pouvait l’accepter.

Toutefois, le président avait déjà tracé la ligne.

« Joo Ah. Tu me fais confiance, n’est-ce pas ? »

« … »

« C’est la personne la plus appropriée pour cet album. Crois-moi et fais-le. »

« Mais… »

« Arrête. Je n’accepterais plus d’objections. »

À la fin, elle ne put que se mordre les lèvres, ouvrir la porte, et sortir. Kang Yoon dit amèrement en regardant la porte.

« Elle ne semble pas m’aimer beaucoup. »

« Ahahah. Comment ça se passe, chef d’équipe Lee ? Joo Ah a une personnalité têtue, elle ne se laisse pas faire. Pouvez-vous renverser cet entêtement ? »

Il s’amusait. Une chanteuse de première classe devait avoir un côté comme ça. Il répondu sans hésitation :

« C’est intéressant. Un artiste doit être têtu. S’il vous plait, laissez-moi m’en occuper. »

« Bien. Je vous fais confiance. À partir de ce moment, vous êtes celui qui s’occupe des débuts de Joo Ah au Japon. Je ne laisserai personne toucher à quoi que ce soit. Alors, s’il vous plait, travaillez dur. »

Le Président Woo Jin Moon se leva de son siège et tapota l’épaule de Kang Yoon tout en ordonnant l’arrêt de toute interférence. Kang Yoon dit au revoir et partit.

‘Ça commence pour de bon maintenant. »

En marchant vers son bureau, à l’intérieur de la tête de Kang Yoon, divers plans prenaient forme.

 

Chapitre précédent – Index – Chapitre suivant

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s